De quoi notre corps a-t-il vraiment besoin ?

ingrédients curry fond de frigo

On pourrait finir par se perdre parmi les dizaines de régimes ou de modes alimentaires qui nous sont proposés. Essayons de revenir aux basiques de l’alimentation et de la nutrition.


En quoi consiste l’approche naturopathique de l’alimentation ?

C’est certes un vaste sujet qu’il faut essayer de simplifier. Le naturopathe doit prendre en compte quelques facteurs :

  • La qualité des aliments : l’agriculture doit être raisonnée ou, idéalement, biologique. En effet, l’apport de matières étrangères non reconnues par l’organisme doit être limité au maximum. Sinon, c’est l’encrassement assuré.
  • La « simplicité » des aliments : le fait qu’il aient été produits de façon industrielle ou naturelle. Bien entendu, il n’est pas toujours simple pour des personnes actives d’organiser leur vie uniquement autour des courses « naturelles » et de la cuisine. Cependant, le métabolisme humain apprécie tout particulièrement les choses simples. Faciles à manger, faciles à évacuer !
  • L’équilibre dans les apports : glucides, lipides, protides, vitamines, sels minéraux, fibres (voir la nutrition pour les nuls).
  • Le moment de la journée où les apports ont lieu : matin, milieu de matinée, midi, après-midi, soir. Par exemple, et pour faire très simple, le matin c’est plutôt le moment des bons gras et des protéines, le midi celui des protéines et des légumes, et le soir celui des légumes, légumineuses (et pas de la viande !).
  • Le terrain du consultant : un même aliment ne produira – potentiellement – pas les mêmes effets chez un individu ou un autre.

Parlons, un peu, de calories

programme minceur

Normalement, le naturopathe ne parle pas calories. C’est plutôt réservé aux nutritionnistes et diététiciens. La quantité de base, simplement pour rester en vie, est estimée à 1600 calories. Ensuite, en fonction du climat et de l’activité physique, cette ration pourra aller jusqu’à 2500 calories pour une femme et 3500 pour un homme. Cependant, en tant que naturopathe, ce ne sont pas les calories que nous allons compter.

Comment produire de l’énergie ?

Ce sont les glucides qui apportent l’énergie. On en trouve dans les féculents, les céréales et les légumineuses. On conseille un apport d’environ 50% par jour.
Quelques aliments à conseiller :
Pain (complet, semi-complet – bio), riz, semoule, pâtes, boulgour, maïs, avoine, légumes secs (haricots blancs et rouge, lentilles, flageolets, pois chiches), pommes de terre (varier les sortes).

Comment construire des cellules ou les réparer ?

Ce sont les protéines qui fournissent les « matériaux de construction » du corps humain. Ils servent notamment dans la construction des muscles, des tendons, des cartilages, du tissu conjonctif, du collagène, de la peau, des phanères. Les protéines peuvent constituer 20 à 30 % des apports quotidiens.
Quelques aliments à conseiller :
Les œufs, les produits laitiers (fromages), viandes (surtout blanches), poissons à peau bleu et association céréales-légumineuses…

Et les lipides (les graisses), à quoi ça sert ?

huile végétale pour démaquillage

Les lipides quant à eux vont fournir à la cellule tout ce dont elle a besoin pour fonctionner harmonieusement. On peut considérer qu’un apport de 20 à 30 % est suffisant pour un bon équilibre alimentaire.
Quelques aliments à conseiller : voir le paragraphe « huile » dans l’article : « Focus sur 3 aliments : le pain, l’huile et l’eau« .

Quand on parle d’homéostasie, on parle de quoi ?

L’homéostasie c’est le processus de régulation par lequel l’organisme maintient un équilibre constant. On peut considérer que cet équilibre est obtenu grâce à une multitude de réactions chimiques. Seule une alimentation variée permettra de maintenir cet équilibre en apportant suffisamment de vitamines, d’oligo-éléments et de sels minéraux.

Et les fibres ? Et les fibres…

Leur utilité est spécifique au transit intestinal. Ce sont des matières non digestibles qui vont se comporter comme des agents de charge. C’est-à-dire qu’elles n’ont pas d’autre utilité que d’être présentes et de favoriser ainsi la bonne qualité du transit. On les trouve dans les fruits et les légumes surtout crus. Vous pouvez consulter l’article du blog : « libérez vos intestins« .

En conclusion

Cette première approche permet, peut-être de mieux comprendre le fonctionnement – extraordinaire ! – de notre corps. Bien entendu, ces propositions ne valent que lorsque qu’il n’existe pas de troubles graves ou de maladie auto-immune. Dans ce cas précis, on conseillera plutôt de s’orienter vers une alimentation hypotoxique type Seignalet.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
x Logo: Shield
Ce Site Est Protégé Par
Shield