Quatre pas à faire vers le zéro déchet

zéro déchet

La réduction de son impact environnemental est souvent la première motivation évoquée par les personnes qui souhaitent arriver au zéro déchet. Mais plus qu’une résolution, c’est un grand bouleversement dans les habitudes de vie et les modes de consommation.

Des changements que l’on peut faire pas à pas.

Le premier pas : trier et… jeter !

Ça peut paraître paradoxal, mais le premier pas vers le zéro déchet commence souvent pas un grand tri et une jolie sélection d’objets à mettre à la poubelle ! Parce qu’ils ne nous servent plus, parce qu’ils sont hors d’usage, etc. et que le zéro déchet, c’est aussi éviter le superflu et ne pas racheter des choses dont on n’a pas vraiment besoin.

Vous pouvez séparer ce que vous avez chez vous en trois parties : ce que vous devez garder, ce que vous pouvez donner et ce que vous avez à jeter. Cela vous fera aussi prendre conscience des modes de consommation que vous avez eu jusque-là.

Le deuxième pas : changer ses modes de consommation

Ensuite, c’est justement ces façons de consommer qu’il va falloir changer. Pour ne pas produire de déchets, le plus dur est souvent de ne pas acheter de produits qui contiennent des choses inutiles. Tous les produits que l’on achète en grande surface par exemple sont suremballés et les commandes que l’on fait sur internet arrivent dans des cartons.

Pour commencer à réduire ses déchets, il faudra donc préférer les produits en vrac. Heureusement, les temps changent et même les supermarchés s’y mettent ! Quant aux produits d’hygiène, certains magasins Bio les proposent aussi en vrac.

Le troisième pas : les investissements

Ce qui nous amène au troisième pas : ce dans quoi il faut investir. Pour jeter le moins possible, il faut acheter des choses solides et réutilisables. Par exemple, des bocaux en verre au lieu de sacs en papier pour mettre les produits que vous allez acheter en vrac. Mais également des sacs de course ou un caddie solide pour ne pas avoir à en racheter souvent.

C’est une logique que l’on peut appliquer à tout. Si vous avez besoin d’une nouvelle table par exemple, il vaut mieux investir dans quelque chose de qualité, qui durera plusieurs années, voire plusieurs décennies.

Le quatrième pas : le fait-maison

Le zéro-déchet, c’est aussi beaucoup plus de fait-maison. Parce que les produits transformés sont souvent très peu disponible en vrac justement. C’est aussi l’opportunité d’acheter et de faire soi-même des produits plus sains.

Si vous pensez que c’est insurmontable, allez donc jeter un œil à nos recettes de cosmétiques hyper-facile. Cela vous fera certainement changer d’avis !

Et aussi… prendre son temps pour aller vers le zéro déchet

Enfin, n’oubliez pas de prendre votre temps. Aller vers le zéro déchet, c’est changer ses habitudes de vie de A à Z. Et un changement trop brutal ou trop contraignant, c’est aussi le risque d’abandonner ou de vite revenir en arrière. Il vaut mieux faire un petit pas qui dure longtemps qu’un petit pas qui dure seulement une semaine. Ne vous comparez pas aux autres et avancez à votre rythme !

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
error: Contenu protégé !!
x Shield Logo
Ce site est protégé par
The Shield →