Le plasma marin, le sang qui vient de la mer

Qu’on l’appelle « eau de Quinton », « sérum de Quinton » ou « plasma marin », « plasma de Quinton » ou même « plasma de l’océan », ce super-aliment est un véritable bienfait pour notre santé.

Un peu d’histoire

rene-quinton

Cette histoire, c’est celle de René Quinton, naturaliste, physiologiste et biologiste français (1866-1925). 
Parmi ses nombreux champs de recherche, René QUINTON s’est intéressé à la composition de l’eau de mer. Voici ce qu’il écrivait en 1905 : 

« Nous sommes un véritable aquarium marin vivant. Notre milieu organique est en osmose avec le milieu marin : l’eau de mer est en sympathie avec chaque infime partie de notre corps ».

L’eau de mer, milieu organique. René Quinton. Editions Sciences du vivant

Comparaison plasma marin / plasma sanguin

René Quinton avait fait un rapprochement essentiel entre la composition de l’eau de mer et celle du liquide interstitiel, liquide dans lequel baignent nos cellules. Il avait remarqué que la composition de ces deux éléments était particulièrement proche. 

plasma-sanguin
Composition du sang avec mention du pourcentage du plasma sanguin

« Il existe une identité physiologique entre le plasma marin et le plasma sanguin». Pour faire simple, le plasma marin possède la même capacité à servir de véhicule minéral que le plasma sanguin.

L’eau de mer, milieu organique. René Quinton. Editions Sciences du vivant

Malheureusement, lorsque ce milieu est affaibli par une mauvaise alimentation ou une mauvaise assimilation des nutriments au niveau cellulaire, l’activité des cellules s’affaiblit. C’est alors le point de départ d’une cascade délétère qui commence par l’affaiblissement des cellules, qui se poursuit par des déséquilibres divers, pour finalement aboutir à des troubles organiques ou de véritables pathologies.

Composition de l’eau de mer et du plasma de Quinton

La composition du liquide interstitiel, également appelé liquide extracellulaire, reprend donc l’ensemble des constituants de l’eau de mer avec cependant une différence majeure, le degré de salinité, qui est bien inférieur à celui de l’eau de mer. 

L’eau de mer contient tous les constituants que nous retrouvons sur notre planète. Impossible de les noter tous ici puisque ce sont ceux qui apparaissent dans le tableau des éléments de Mendeleïev, avec cependant quelques différences pour l’eau de mer. Pour plus d’informations, voir la table « The periodic table with seawater additions ».

Le plasma marin est simplement une eau de mer dite « totale », préparée en milieu stérile.

Deux versions sont en général proposées à l’achat : l’HYPERtonique et l’ISOtonique. 

Différence entre plasma marin hypertonique et isotonique

Plasma marin HYPERtonique : 
c’est une version « totale » de l’eau de mer. Avec un degré de salinité de + ou – 33 grammes par litre et une concentration importante en sels minéraux et oligo-éléments. 

Plasma marin ISOtonique :
C’est la version diluée de l’hypertonique. La concentration en sels-minéraux et oligo-éléments est équivalente au plasma sanguin. 

Remarque :
Ce qui est intéressant avec ce système de dilution c’est que vous pouvez le faire vous même. Voir plus bas pour l’explication. 

Le plasma marin, le sang de la mer

En faisant ces constatations, René Quinton en avait conclu que l’injection directe d’eau de mer dans la circulation sanguine était en mesure de rééquilibrer rapidement n’importe quel organisme. En effet, les apports de l’eau de mer en calcium, magnésium et potassium, notamment, sont particulièrement notables et intéressants. De plus, ces minéraux sont biodisponibles, ce qui signifie que l’organisme humain est capable de les utiliser tels quels, sans mettre en œuvre des processus supplémentaires destinés à en assurer l’assimilation.

De nos jours, l’injection de plasma de Quinton en intra-veineuse n’est plus autorisée. Il y a cependant une technique qui s’en rapproche, c’est celle de « l’hydrotomie percutanée » (en intra-musculaire uniquement). Cette technique d’injections multiples est particulièrement intéressante dans les cas de hernies discales et les problème de dos en général. Elle est réalisée par des médecins ou des infirmières spécialement formés. Mais attention, cette technique n’utilise pas le Quinton mais bien une solution saline physiologique (NACL 0,9%) par voie intradermique ou sous-cutanée, en accord avec l’Autorisation de Mise sur le Marché (AMM).

Indications et bienfaits de l’eau de Quinton

En naturopathie, la technique qui a trait à l’eau s’appelle l’hydrologie. C’est pourquoi tout bon naturopathe se doit de connaître et de savoir conseiller les cures de Quinton. 
Et vous l’avez compris, l’eau de mer est un produit vivant qu’il serait dommage de ne pas utiliser pour la santé humaine. Grâce à sa richesse minérale exceptionnelle, le plasma marin est un allié précieux dans de nombreuses situations où l’organisme a besoin d’être rééquilibré. Il agit comme un soutien et un régénérateur des mécanismes cellulaires. 

Principe d’électivité du plasma marin

Ce principe est tout à fait simple et on le retrouve dans le monde animal et végétal : votre corps sait toujours de quoi il a besoin. Lorsque vous mangez, votre corps ne conserve que ce dont il a besoin et va évacuer le reste. Lorsque vous prenez un complément alimentaire à base de plante, c’est la même chose, les principes actifs dont votre corps à besoin se «dirigeront » directement vers les bons organes. 

Note : évidemment, si vos émonctoires sont déjà saturés, si vous continuez à manger trop ou si votre organisme « sous-fonctionne », votre corps fera ce qu’il pourra !

principe-delectivite

Prenons un exemple avec le macérât de bourgeon de cassis (Ribes nigrum). Ces propriétés sont multiples et concernent de nombreux systèmes ou organes. 
Voici un exemple tiré de l’ouvrage : La phytembriothérapie – Docteurs Franck Ledoux, Gérard Guéniot – Collection PRIMUM NON NOCERE, – EDITIONS AMYRIS.

On peut donc utiliser le cassis dans de nombreuses situations :

  • en tant qu’anti-inflammatoire générique
  • pour le système articulaire : anti-inflammatoire, arthrose des articulations, souplesse des ligaments et des tendons, ostéoporose, consolidation des fractures 
  • en tant que revitaliseur énergétique : états grippaux, anti-dégénérescence, anti-histaminique, immuno-régulateur macrophage
  • pour le système uro-génital : grossesse, diurétique anti-oedémateux, glomérulonéphrite, prostatite, goutte
  • pour potentialiser tous les remèdes associés.

Et bien, avec le plasma marin, c’est pareil !

Imaginez que vous êtes carencé en iode et en sélénium. Vous décidez de faire une cure de Quinton. Parmi la bonne centaine de constituants du Quinton, votre corps ira chercher l’iode et le sélénium en priorité, mais aussi tous les constituants qui lui sembleront utiles « au jour le jour ». Le reste sera éliminé par les émonctoires sous forme d’urine, de fèces et/ou de transpiration (et/ou par le sang des menstruations).

Voici quelques exemples où l’usage du plasma marin peut être conseillé (liste non-exhaustive) : 

Plasma marin et affaiblissement immunitaire

Il faut envisager que le système immunitaire soit affaibli à chaque fois qu’il y a des infections à répétitions. Lorsque les prises d’antibiotiques sont fréquentes, le microbiote (flore intestinale) va en être potentiellement affaibli entraînant ainsi une baisse générale de l’immunité. 
Le plasma marin est un excellent reconstituant général. On peut même le qualifier de « fortifiant ». Le plasma marin convient également parfaitement aux enfants.

systeme-immunitaire-affaibli

Par ailleurs, certaines maladies sont dites auto-immunes lorsque le système immunitaire se retourne contre ses propres organes (sclérose en plaque, maladie de Crohn, spondylarthrite ankylosante, diabète de type 1, syndrome de Hougerot Sjögren, etc…). Les globules blancs sont impliqués dans ces maladies puisqu’ils s’attaquent aux cellules de son propre organisme. Ce qui est intéressant avec le plasma marin, c’est qu’il ne perturbe pas le fonctionnement des globules blancs. Non seulement, il va permettre de rééquilibrer le terrain et il le fera sans risque de réaction délétère dans le cas de ces maladies bien particulières. 

Plasma marin et fatigue

Les périodes de grande fatigue sont également propices à un affaiblissement de la vitalité. En naturopathie, on parlera d’asthénie plutôt que de fatigue. Dans ces cas précis, l’apport en plasma marin peut être fait de deux façons :

  • en plasma HYPERtonique, pour obtenir un coup de fouet lorsque qu’il s’agit d’un épisode de fatigue intense. Une cure de 3 semaines sera parfaite pour un objectif raisonnable de revitalisation.
  • en plasma ISOtonique, lorsque la fatigue s’est installée, pour reminéraliser doucement jusqu’à rétablissement complet
fatigue chronique

Conseil du naturopathe : en cas de fatigue passagère ou chronique, il faut absolument penser à la démarche de base qui consiste à rééquilibrer son alimentation en y apportant des aliments vivants et notamment des légumes crus, des aliments et boissons lacto-fermentés, des graines germées. La consommation de sucre doit être contrôlée ainsi que celle d’alcool et des produits gras saturés. 

Plasma marin et système ostéo-articulaire

On parle ici de toutes les problématiques liées aux problèmes osseux, aux douleurs de croissance chez les enfants, à l’arthrose et à l’ostéoporose chez les adultes. Bien entendu, le Plan National Nutrition Santé (P.N.N.S) va vous conseiller de manger 3 produits laitiers par jour. Ce ne sera pas le conseil d’un naturopathe ! Un naturopathe parlera plutôt d’assimilation du calcium, d’oligo-éléments et d’équilibre acido-basique.

système ostéo articulaire

Le plasma marin est un bon allié en cas de problématique liée au système ostéo-articulaire. Possédant un fort pouvoir reminéralisant, il est particulièrement adapté aux épisodes aigus comme aux processus d’usure osseuse réguliers (scoliose, arthrose, rhumatismes articulaires aigus). Par ailleurs, il est fortement conseillé en cure après une fracture. Ses propriétés sont bien indiquées pour aider à la bonne consolidation des os.

Plasma marin et pratique sportive

L’activité physique est naturellement conseillée par les naturopathes. Ils aiment particulièrement conseiller la marche, la natation et le yoga (entre autres !) car ces disciplines favorisent le maintien de la bonne santé physique et mentale. Mais le « vrai » sport, celui où on transpire beaucoup, celui où on se fait parfois mal, nécessite bien plus d’attention et de préparation. Et il ne peut pas être conseillé à tout le monde ! 

pratique sportive

Comment le plasma marin peut-il aider à l’activité sportive ?

Un sportif a besoin de beaucoup de sels minéraux et d’oligo-éléments pour assurer la transformation de ses aliments en énergie. Cette transformation se réalise – en fin de processus – au niveau cellulaire grâce aux mitochondries qui produisent l’ATP (Adénosine triphosphate), bien connue des sportifs avertis. Ces apports doivent être réalisés de façon permanente : pendant les entraînements réguliers, pendant la préparation d’événements ou de championnats et pendant la phase de récupération. 
Le plasma marin permet d’apporter l’ensemble des composants utiles à l’organisme du sportif, mais également de lui permettre d’améliorer ses performances. Moins de fatigue, moins de douleurs musculaires suite aux efforts, une meilleure résistance et une meilleure récupération !

Conseil du naturopathe : bien entendu, la conduite alimentaire du sportif est tout aussi capitale. Maintien de l’équilibre acido-basique, microbiote au top, choix d’une alimentation vivante et naturelle. 

Plasma marin, grossesse et allaitement

Il faut toujours prendre des précautions pour conseiller une femme enceinte. Rappelons ici que le plasma marin, l’eau ou le sérum de Quinton comme nous pouvons aussi l’appeler, est d’abord un aliment. Un super aliment en fait ! Et pas un médicament. 

Pendant la grossesse, le plasma marin sera donc un allié précieux pour maintenir les taux de sels minéraux et d’oligo-éléments. Moins de fatigue et une meilleure nutrition sont deux des bénéfices à attendre pour la maman et le bébé. 

Pour l’allaitement, c’est un peu la même chose. Le bébé mange « par la maman ». Favoriser un équilibre métabolique de la maman bénéficiera également à l’enfant. On préférera ici la version « isotonique » de l’eau de Quinton. 

Plasma marin et infections vaginales

Les infections vaginales à répétition sont d’abord un signe d’acidité de l’organisme (voir article sur l’équilibre acido-basique). 

infections vaginales

Conseils du naturopathe :
les conseils sont d’abord alimentaires. Supprimer les sucres et tous les aliments acidifiants. Augmenter la quantité d’aliments vivants. Mettre en place une détoxination. 

Comment le plasma marin peut-il aider dans les problématiques d’infections vaginales à répétition ? 

On connaît bien la notion de microbiote intestinal (flore). Le vagin possède lui aussi son propre microbiote destiné à garantir une protection anti-bactérienne. Le plasma marin peut-être utilisé en cure « à boire » pour désacidifier l’organisme, mais également pour réaliser des douches vaginales destinés à soutenir et à restaurer ce microbiote très spécifique. 

Plasma marin et cancer

Sujet extrêmement sensible bien entendu, de parler de cancer sur un blog. Je tiens à rappeler aux censeurs de toutes sortes que ce blog parle de naturopathie. D’ailleurs, l’Organisation Mondiale de la Santé (O.M.S.) classe la naturopathie comme 3e médecine traditionnelle au niveau mondial, après les médecines traditionnelles chinoises et ayurvédiques. 
Donc, parlons un peu de cancer et de naturopathie. La naturopathie n’a pas vocation à guérir le cancer. En revanche, le naturopathe peut tout à fait intervenir en complémentarité des traitements médicaux. Atténuation des symptômes, travail sur la douleur, amélioration du sommeil et rééquilibrage du terrain sont quelques-uns de bénéfices qu’une personne atteinte du cancer peut attendre de la naturopathie. 

cancer et eau de quinton

Le plasma marin s’inscrit parfaitement dans cette logique de rééquilibrage du terrain. Rééquilibrer le terrain signifie mettre en place les conditions pour que l’organisme soit en mesure d’améliorer l’ensemble de ses systèmes organique, immunitaire et hormonal notamment. 

Plasma marin et maladies d’encrassage

Je reprendrais ici, en synthèse, l’approche du Dr Seignalet. Selon lui, certaines maladies inflammatoires chroniques sont le résultat d’un phénomène d’encrassage au niveau des cellules et des tissus. Pour faire simple, lorsque le fonctionnement cellulaire n’est plus optimal, le système immunitaire en est altéré et des maladies dites d’encrassage peuvent se développer. C’est pourquoi, Le Dr Seignalet conseillait de pratiquer une alimentation dite « hypotoxique » (voir l’article « Pour comprendre le régime du Dr Seignalet » ). Voici quelques exemples de ces maladies dites d’encrassage  cités par le Dr Seignalet dans l’ouvrage : « L’alimentation ou la troisième médecine » : fibromyalgie primitive, arthrose, maladie d’Alzheimer, maladie de Parkinson, diabète de type II, hypercholestérolémie, lithiases biliaire.

En quoi le plasma marin pourrait-il améliorer les maladies d’encrassage ?
Ici, c’est le coin du naturo ! Comme indiqué plus haut, en cas de maladies d’encrassage, il est conseillé de mettre en place une alimentation dite « hypotoxique » ou « ancestrale ». Je cite ici Seignalet :

 « La cause première des problèmes étant l’alimentation moderne, il convient de proposer un régime sans céréales, sans produits laitiers, riche en aliments crus et en huiles biologiques, accompagné de magnésium, d’oligo-éléments, de vitamines et de ferments lactiques ».
« Les apports en molécules nocives étant fortement diminués, les capacités d’élimination de l’organisme vont lui permettre de se débarrasser progressivement des déchets accumulés. Le décrassage des cellules atteintes prévient ou guérit une maladie ». 
« Quand les résultats positifs se font attendre, je prescris souvent le produit suivant : Quinton isotonique, eau de mer rendue isotonique, dont la composition est analogue à celle des liquides de la matrice extra-cellulaire, et qui effectue un véritable rinçage des tissus ».

L’alimentation ou la troisième médecine » (Docteur Jean Seignalet – 5e édition refondue et augmentée – Collection ÉCOLOGIE HUMAINE – François-Xavier de Guibert)

Tout est dit !!

Plasma marin et maladies de peau

Les causes des maladies de peau sont particulièrement variées : réaction immunitaire, maladie d’encrassage, stress, déséquilibre hormonal, hérédité, etc. 

maladies de peau


Comme évoqué dans les paragraphes précédents, l’eau de Quinton agira de plusieurs façons. Tout d’abord, en nettoyant le liquide intra-cellulaire, il va permettre aux cellules d’être plus efficaces. Ensuite, en apportant l’ensemble des composants nécessaire bon fonctionnement de l’organisme, il va participer au rééquilibrage du terrain et à la régulation de l’acidité sanguine (voir équilibre acido-basique). A conseiller notamment en cas d’eczéma, de psoriasis, de croûtes de lait, d’urticaire, de prurit, de démangeaisons ou encore d’acné. 

Autre conseil concernant la peau. Vous pouvez utiliser l’eau de Quinton comme une eau à vocation nettoyante, hydratante et dynamisante. Et c’est très simple à faire vous-même. Mettez simplement de l’eau de Quinton version isotonique dans un flacon et pulvériser directement sur les endroits touchés. Utilisez éventuellement une compresse. 

Plasma marin et chute de cheveux

La chute de cheveux peut également avoir des origines multiples. Vous avez compris que le sérum de Quinton est un reminéralisant puissant. En plus d’apporter des minéraux et des oligo-éléments, il va favoriser la production de kératine. 

chute de cheveux

Plasma marin et système digestif

L’intestin grêle et le gros intestin font partis du système digestif. Ils ont une importance absolument capitale pour l’assimilation des vitamines et des oligo-éléments. Ces nutriments vont passer à travers la paroi intestinale pour venir se déverser dans la circulation sanguine et lymphatique, et ainsi nourrir les organes. 

l'intestin chez l'homme

Il est donc particulièrement intéressant d’amener presque directement un aliment « complet » et parfaitement équilibré à l’ensemble de l’organisme. La biodisponibilité du Quinton est si parfaite que l’ensemble de ces composants pourront être utilisé directement par le corps humain. Pour un meilleur résultat, l’eau de Quinton doit être prise sur un estomac vide. Ainsi, le processus de digestion n’est pas mise en oeuvre et la boisson arrive directement au niveau de l’intestin grèle sans stagnation dans l’estomac.

Le conseil du naturopathe : n’oubliez pas que certains aliments auront une nette tendance à dégrader votre paroi intestinale. On parlera ici de perméabilité intestinale. Parmi ces aliments, on trouve : les produits laitiers (caséine du lait), les pommes de terre, les tomates, les piments, les aubergines. Le gluten du blé moderne serait également un grand coupable, si ce n’est le plus grand ! 

Plasma marin et fonctionnement de la glande thyroïde

Pour fonctionner correctement, notre thyroïde a notamment besoin d’une hormone, la T3 (Triiodotyronine) qui est produite grâce à l’iode, mais également grâce à de nombreux cofacteurs destinés aux réactions enzymatiques. Je parle ici du zinc, du sélénium, du fer, du manganèse, du cuivre, du magnésium et de nombreuses vitamines (A, B2, B3, B9, B12). 

thyroïde

Parlons de l’iode. 
Selon l’OMS, les besoins en iode ne sont que trop rarement couvert au niveau mondial. Même si la France, avec ses cinq façades maritimes, possède plus de 3 400 kilomètres de côte, nous restons relativement ignorants des bienfaits que peu nous apporter la mer. Une grande balade près de la mer avec ses bouffées d’ions négatifs et d’air iodé est toujours bénéfique pour le corps et l’esprit. 
La carence en iode est générale et nos besoins quotidiens (environ 150 microgrammes pour un adulte et 120 microgrammes pour un enfant) sont rarement satisfaits. 

Lorsque l’alimentation n’est pas capable d’apporter tous ces composants, il est indispensable de se complémenter. Or, nous voyons la difficulté que cela peut représenter puisque les besoins sont très variés. C’est là que le sérum de Quinton intervient grâce à sa composition particulièrement complète. Au lieu de prendre 4 ou 5 compléments alimentaires différents, un seul aliment, l’eau de Quinton sera suffisant. 

Plasma marin et détoxination

Je répète une nouvelle fois, l’eau de Quinton est un aliment, un « super-aliment » en fait ! 

cure de détox

Avec un tel « super-aliment », votre corps peut réagir de différentes façons. Comme il s’agit d’une revitalisation, d’une reminéralisation, mais aussi d’un grand nettoyage du liquide interstitiel, il est possible de constater des réactions désagréables dans un premier temps. En effet, lorsque vous permettez aux éléments chimiques stockés dans votre organisme de se remettre en déplacement, vous pouvez connaître les effets d’une détoxination plus ou moins fortes (maux de tête, douleurs musculaires, insomnie, fatigue, etc.). Ces réactions sont normales et vous devrez alors ajuster votre consommation de plasma marin. Diminuer immédiatement les doses avant de les ré-augmenter plus progressivement. 

Disparition du Quinton dans le Vidal

Le Vidal est un dictionnaire médical de référence rassemblant les caractéristiques, pour la France, des médicaments et de certains compléments alimentaires.

dictionnaire vidal de la famille


Le plasma marin de René Quinton y apparaissait jusqu’en 1975 avec les indications suivantes : 
1 – régénération organique (remplacement graduel du milieu intérieur existant, appauvri ou souillé).
2 – ré-équilibration (apport minéral, sous forme assimilable, par trans minéralisation).
3 – recharge en oligo-éléments, sous leur forme naturelle ; de cette façon, ils exercent les uns sur les autres des actions de renforcement multiple (oligo-synergie).
4 – action infinitésimale, homéopathique, de certains de ses éléments.
5 – contre-indications : aucune.

Je compléterais ces informations par les indications qui étaient mentionnées dans le Vidal :

1º Nourrissons : Gastro-entérites, Toxicose, Athrepsie, Anorexie, Eczéma,
Traitement prénatal, Prématurés.
2º Adultes : Anémie, Asthénie, Surmenage, Troubles de la sénescence, Vomissements de la grossesse, Gastro-entérites, Constipation, Dysenteries, Colibacillurie, Tuberculose pulmonaire et externe, Sclérose en plaques.
3º Gynécologie : Infections et Congestions utéro-vaginales.
4º Ophtalmologie-O.R.L. : Coryzas, Rhinites, Sinusites, Aérosols.
5º Dermatologie : Eczéma, Urticaire, Psoriasis, Prurigo. Lichen, Dermites infectées. Allergies.
6º Reconstitution de la masse sanguine. Brûlures.
7º Réanimation. Alimentation artificielle.
8º Modification favorable du terrain.
9º Solvant des antibiotiques.
Contre-indications :
Aucune contre-indication !
Les premières injections peuvent provoquer une légère réaction avec excitation ou fièvre, sans aucune gravité.

Comment faire un plasma marin isotonique ?

Une fois que les notions d’hypertonique et d’isotonique sont acquises, en avant !
Petit rappel cependant : 
– L’ HYPERtonique, c’est la version eau de mer « totale ». Forte salinité garantie et concentration importante en sels minéraux et oligo-éléments également garantie. A réserver aux effets « boost » sur le système immunitaire et l’organisme en général. 

– L’ISOtonique, c’est de l’HYPERtonique dilué. La concentration en sels-minéraux et oligo-éléments est équivalente au plasma sanguin.

Mode opératoire pour passer de l’HYPERtonique à l’ISOtonique :
– prendre 1 bouteille d’eau de mer HYPERtonique (exemple : 1 litre)
– ajouter 3 litres d’eau de source peu minéralisée (mention « nourrissons) (Rosée de la Reine, Montcalm, Mont Roucous par exemple).
– et c’est tout !

plasma-marin-hypertonique-en-isotonique

Vous vous retrouvez donc avec litre d’une bonne boisson santé ! Boisson que vous pouvez boire telle quelle ou mélanger à votre cuisine ou vos tisanes.

Conseil du naturopathe : le plasma marin est idéal pour réaliser tous vos légumes en lacto-fermenté.

Comment faut-il boire le plasma marin ?

La prise d’eau de Quinton se fait idéalement sur un estomac vide. Le matin au lever me paraît une bonne habitude pour commencer avec de petites quantités. Puis quand les quantités augmentent, la prise sera faite en plusieurs fois entre les repas. Pour la version ISOtonique, c’est déjà un mélange de la version HYPERtonique, donc pas besoin d’ajouter de l’eau en plus dedans.

Combien faut-il boire de plasma marin ?

Je vous propose un « protocole » simple pour démarrer. 

  • Jour 1 et 2 : 30 ml en 1 fois le matin au lever
  • Jour 3 et 4 : 50 ml en 1 fois toujours le matin au lever
  • Jour 5 et 6 : 100 ml en 1 fois toujours le matin au lever
  • Jour 7 et 8 : 200 ml en 2 fois. 100 ml le matin au lever et 100 ml dans l’après-midi
  • Jour 9 et suivants : 300 ml en 3 prises, le matin au lever, en milieu de matinée et en milieu d’après-midi par exemple.

Autres quantités : vous pouvez en boire jusqu’à 1 litre par jour, mais je pense que cela a peu d’intérêt. A mon humble avis, il est préférable de choisir la régularité à la quantité. 250/300 ml d’ISOtonique par jour me semble déjà une très bonne « vitesse de croisière » !

Ce protocole vous permettra d’habituer votre corps à recevoir des doses certainement inhabituelles pour lui mais des doses qui aideront à réduire les carences chroniques dues à notre mode de vie. Concernant la durée de prise, c’est selon vos goûts. L’ISOtonique est avant tout un aliment, donc pas de problème pour en prendre tout le temps.

Rappel : le plasma marin se prend sur un estomac vide, sans ajouter d’eau.

Pour le plasma HYPERtonique

On parle ici d’une prise en cure de 21 jours. Vous pouvez démarrer directement par l’HYPERtonique et voir si vous le supportez. Cependant, je conseillerais plutôt de démarrer par de l’HYPOtonique.

Si vous décidez tout de même de commencer directement par de l’HYPERtonique, voici une cure possible :

  • Jour 1 et 2 : 30 ml en 3 prises. 10 ml le matin au lever, 10 ml en milieu de matinée et 10 ml en milieu d’après-midi
  • Jour 3 et 4 : 90 ml en 3 prises. 30 ml le matin au lever, 30 ml en milieu de matinée et 30 ml en milieu d’après-midi
  • Jour 5 et 6 : 120 ml en 3 prises. 40 ml le matin au lever, 40 ml en milieu de matinée et 40 ml en milieu d’après-midi
  • Jour 7 et suivant : 150 ml en 3 prises. 50 ml le matin au lever, 50 ml en milieu de matinée et 50 ml en milieu d’après-midi
  • Rappel : le plasma marin se prend sur un estomac vide, sans ajouter d’eau supplémentaire.

Ce protocole est à adapter en fonction de vos réactions. N’hésitez pas à diminuer les doses ou à stopper pendant une journée si des désagréments apparaissent. Je rappelle que le plasma marin n’est ni un médicament ni un complément alimentaire mais que son usage peut amener une légère détoxination et son cortège de réactions inconfortables.

Combien de temps doit-on prendre du plasma de Quinton ?

En pratique, cela dépend du résultat que vous souhaitez atteindre. Si vous souhaitez en faire un usage quotidien, c’est possible. 200 à 500 ml par jour d’eau de Quinton ISOtonique, en plusieurs prises, vont permettre d’entamer une régénération cellulaire profonde et une reminéralisation puissante.

En cure, c’est également possible et cela conviendra mieux à certaines personnes. Je conseillerais 80 ml à 150 ml par jour d’HYPERtonique pendant 6 semaines. Au bout de 3 semaines, vous stoppez une semaine avant de reprendre la cure pour une nouvelle période de 3 semaines. Faire cette cure deux fois par an serait déjà très bénéfique pour votre état général.

Contres-indications – effets secondaires – Précautions d’emploi

Sérum de Quinton ISOtonique : 

À ce jour, il n’y a pas d’incompatibilité, de contre-indications ou d’effets secondaires connus. En effet, c’est un sérum qui favorise la vie !

Sérum de Quinton HYPERtonique : 

À ce jour, il y a pas d’incompatibilité ni d’effets secondaires connus. Cependant, il peut y avoir des contre-indications pour les personnes souffrant des troubles suivants :

  • hypertension artérielle,
  • insuffisance rénale,
  • troubles cardio-vasculaires,
  • problèmes de peau spécifiques : eczéma, urticaire, psoriasis,
  • rétention d’eau.

Dans ces cas, il faudra préférer la version ISOtonique.

Pour les personnes âgées, il faudra également faire attention à l’usage du sérum « HYPERtonique ».

La seule réserve majeure est celle concernant les personnes ayant subies une greffe d’organe ou une transplantation. Comme le plasma marin est un reconstituant et un stimulant immunitaire, sa consommation doit être soumise à l’accord préalable du médecin ou du chirurgien.

Processus de collecte et de conditionnement du plasma marin

René QUINTON avait parfaitement décrit les conditions dans lesquelles le plasma marin devait être récolté, filtré et mis en bouteilles.  Si ces procédures ne sont pas respectées, vous achetez simplement de l’eau de mer filtrée et cette eau ne sera plus vivante. 

La marque que je conseille (Plasma Odevie) respectent non seulement ces préconisations mais va beaucoup plus loin. Voici son protocole que j’appellerai « Quinton+ » !  : 

  • collecte de l’eau en haute mer, sur un vortex (sorte de tourbillon), à 10 mètres de profondeur, là ou le soleil arrive encore sans brûler
  • eau pompée selon le protocole strict de Mr. René Quinton 
  • triple filtration à 0,50, à 0,30, puis à 0,22 microns. Stérilisation à froid. Aucun élément pathogène ne peut subsister à cette micro-filtration.
  • aucune radio-activité
  • aucune ionisation, aucun traitement aux rayons gamma, aux UV ou à la chaleur  
  • conditionnement en milieu stérile, sans contact métallique, ni procédé électrique
  • énergie et intention de bienveillance transmises au plasma marin avant son départ du site de conditionnement (Peut-être que la marque colle des étiquettes « JE T’AIME » ou « AMOUR » sur les citernes !
  • musique adaptée à la fréquence idéale de l’eau (432 hertz) durant le stockage dans les locaux de la marque
  • conditionnement en bouteille et non en ampoule (le processus de fermeture des ampoules entraînant une chaleur trop forte susceptible de dégrader l’eau de mer)
  • maintien du taux vibratoire de l’eau de mer grâce à un procédé spécifique développée par le marque que j’ai choisi pour vous (« Mais je n’ai pas compris comment cela marchait!).

Pourquoi j’ai choisi la marque Odevie

Plusieurs facteurs ont guidé mon choix pour vous proposer cette marque. J’ai comparé plusieurs produits et constatés que certains ne satisfaisaient pas aux critères de René Quinton. Par exemple, certains produits sont chauffés afin de leur permettre d’obtenir une Autorisation de Mise sur le Marché (A.M.M.). Or, le fait de chauffer l’eau de mer enlève une bonne partie de ses qualités originelles.

Mon choix s’est donc finalement porté sur les produits ODEVIE. Les protocoles de récolte, de transport, de mise en bouteille et de dynamisation m’ont convaincu que les cahiers des charges établis par René Quinton étaient non seulement respectés, mais qu’ils allaient bien plus loin !

Enfin, la quantité d’information disponible sur le site et l’accès à de nombreux documents d’analyses ont fini de me convaincre totalement. 

Conclusion

L’eau de Quinton est peut-être un des produits préféré des naturopathes pour revitaliser et reminéraliser. C’est un modificateur de terrain et un rééquilibrant général qui contribuera à restaurer une vitalité affaiblie. 

Par son action de nettoyage, le plasma marin va permettre une régénération organique en remplaçant le liquide interstitiel appauvri ou pollué.
 
Les apports importants en minéraux et oligo-éléments biodisponibles vont favoriser une ré-équilibration biologique.
 
L’ensemble des électrolytes du liquide interstitiel et du sang vont donc pleinement en profiter.
 
La nature met ce produit simple à notre disposition pour aider à maintenir notre santé de façon naturelle. Sachons en profiter ! 

Pour acheter une bouteille de plasma marin HYPERtonique et le transformer ensuite https://plasma-odevie.com/ref/145/en ISOtonique, vous pouvez cliquer sur l’image. N’oubliez pas d’indiquer le code BRETAGNE22 au moment de payer afin de bénéficier d’une réduction de 2,5%.

bouteille 1 litre odevie en verre
Bouteille en verre de 1 litre
[Sources]
x Logo: Shield
Ce Site Est Protégé Par
Shield