Macérât de jeunes pousses d’Airelle

15,90 TVA incluse

L’Airelle est particulièrement recommandée pour diminuer les symptômes de la ménopause et notamment les bouffées de chaleurs. Les premiers soulagements seront sensibles au bout d’une dizaine de jours.

L’Airelle est également utilisée pour prévenir les fibromes utérins et participe à la prévention de l’ostéoporose en facilitant l’assimilation du calcium.

Catégorie : Étiquettes : , ,

Description

Vous avez besoin d’une information ou d’un conseil pour choisir un gemmothérapique ? Appelez gratuitement le  09 74 77 79 25.

Indications

L’Airelle (Vaccinium vitis-idaea), est le bourgeon des problèmes féminins par excellence. Elle est particulièrement recommandée pour diminuer les symptômes de la ménopause et notamment les bouffées de chaleurs. Les premiers soulagements seront sensibles au bout d’une dizaine de jours. L’Airelle est également utilisée pour prévenir les fibromes utérins et participe à la prévention de l’ostéoporose en facilitant l’assimilation du calcium. Toujours par rapport aux problèmes féminins, l’Airelle est intéressant pour ses capacités « œstrogène-like ».

Par ailleurs, ce bourgeon est également capable d’améliorer la sphère poumon-intestin :

  • stimulation de la flore intestinale
  • constipation chronique
  • diarrhée après antibiothérapie
  • colite
  • spasme
  • collibacillose
  • fibrose pulmonaire.

Conseils d’utilisation

  • 15 gouttes matin et soir, avant ou après un repas, à diluer dans l’eau.
  • Ne pas dépasser la dose quotidienne recommandée.
  • Cure de 21 jours.

Durée

En général, les cures varient de 1 à 3 mois incluant un arrêt d’une semaine toutes les 3 semaines.

Il n’y a pas de risque d’accoutumance, mais on choisira de laisser l’organisme se reposer régulièrement. Ce qui porte, en pratique, la 1ère cure à une durée de 3 semaines.

Ainsi, pour une cure de 3 mois, on respectera le cycle suivant :

  • 1ère prise pendant 3 semaines
  • 1 semaine d’arrêt
  • 2ème prise pendant 3 semaines
  • 1 semaine d’arrêt
  • dernière prise pendant 3 semaines.

Conditionnement

Le flacon de 50 ml proposé ici va permettre une cure de 1 mois.

Mode d’emploi

Vous avez deux façons d’utiliser les gemmothérapiques :

• purs : sur la langue, en gardant l’extrait en bouche pendant quelques secondes. La prise directe sur la langue peut être difficile à réaliser en raison du nombre important de gouttes pour les extraits dilués ou du goût d’alcool très prononcé

• dilués dans un verre d’eau. C’est la façon la plus simple qui convient à tout le monde et notamment aux enfants. Si le goût d’alcool est trop présent, un ajout de sirop est tout à fait possible.

La prise est toujours réalisée avant ou entre les repas.
Par exemple, pour 3 prises par jour :

• avant un repas (au moins 15 min)
• milieu de matinée ou d’après-midi
• coucher.

NOTA : vous pouvez mélanger plusieurs gemmothérapiques dans le même verre d’eau.

Les heures de prises respectent la chronothérapie humaine. Par exemple, vous pourrez prendre un complexe « tonus » le matin et un complexe « sommeil » le soir avant le coucher.

Espacer les prises de 2 heures.

Contre-indications

Il n’existe pas de contre-indication connue à l’emploi des gemmothérapiques.

Cependant, comme toute substance en mesure de produire un effet sur l’organisme, certaines règles doivent être appliquées :

  • pas d’utilisation chez les anciens alcooliques ou en cours de sevrage
  • pour les femmes enceintes, limiter la posologie à 5 gouttes par jour
  • pour les enfants, pas d’utilisation avant 4 ans
  • chez les femmes enceintes ou celles ayant des antécédents de cancer hormono-dépendant, ne pas donner de gemmothérapiques ayant une action hormonale (« hormone-like »), tels que :
    • Vaccinium vitis-idaea (airelle)
    • Rubus idaeus (framboisier)
    • Sequoia gigantea (séquoia)
    • Quercus robur (chêne).

Par ailleurs, comme pour tout produit alimentaire, des réactions ponctuelles peuvent intervenir : avance de règles, migraine, allergie (rare). Ces phénomènes ne constituent pas la réponse à une intoxication avérée, mais plutôt à une réaction physiologique excessive.

Composants utilisés

  • Airelle BIO (Vaccinium vitis-idaea)
  • Jeunes pousses (Surculi recentes)
  • Eau de source peu minéralisée
  • Alcool de grains*
  • Glycérine végétale*

*ingrédients issus de l’agriculture biologique

Habitat

  • Typiquement sur les landes des zones tempérées
  • Origine France

agriculture-biologique-naturosympathie

error: Contenu protégé !!
x Shield Logo
Ce site est protégé par
The Shield →