Le point sur l’équilibre acido-basique du corps

équilibre acido-basique

On entend souvent parler de l’équilibre acido-basique du corps dans les articles ou les vidéos qui visent à prévenir naturellement le cancer.

Mais très peu expliquent vraiment ce que recouvre cette notion qui reste obscure pour la majorité des gens.

Aujourd’hui, nous vous proposons donc un point sur ce qu’est cet équilibre acide-base et ses implications sur la santé, qui ne concerne pas que le développement des cancers !

L’acide-base, ou la notion de pH dans le corps humain

Tout d’abord, le pH ne se mesure que dans les fluides et quand on parle de l’équilibre acido-basique dans le corps humain, on parle en réalité du pH dans le plasma sanguin.

Le pH signifie potentiel hydrogène et se mesure sur une échelle de 0 à 14 :

  • Entre 0 et 7, le fluide mesuré est acide :
  • A 7, on dit que le pH est neutre, équilibré entre acide et base ;
  • Entre 8 et 14, le fluide mesuré est basique ou alcalin.

Pour être en bonne santé, on considère que le pH sanguin doit tourner autour de 7.40, avec de petites variations physiologiques d’une personne à une autre, mais jamais de l’ordre de plus de 0.02 ! Il s’agit donc d’une mesure très précise et le corps possède des systèmes de régulation sophistiqués pour conserver ce niveau de pH.

L’acidité et ses conséquences sur la santé

Cependant, il arrive que ces systèmes de régulation ne suffisent plus. Soit que l’on ait apporté trop d’éléments alcalins à notre corps (mais cela arrive très rarement), soit, plus fréquent, que l’on ait accumulé des éléments acides qui proviennent souvent d’une mauvaise alimentation, du stress et parfois de la pollution. Cela se nomme l’acidose.

Le problème de l’acidose, c’est qu’elle peut-être chronique et, à la longue, fatiguer tout l’organisme qui produit des efforts supplémentaires pour réguler le pH dans le sang.

Les premiers signes de l’acidose concernent les cheveux, les ongles la peau qui paraissent ternes et affaiblis. Si elle persiste, les symptômes sont variés, allant d’une fatigue chronique à une augmentation des calculs rénaux ou de la tension artérielle.

Equilibre acido-basique : comment tester son pH

Mesurer son propre pH et se renseigner sur son équilibre acido-basique est très simple. Puisque le sang est nettoyé par les reins, l’urine constitue un très bon point de repère.

Vous pouvez donc acheter des bandelettes urinaires en pharmacie, en évitant les premières urines du matin, souvent plus acides que la moyenne.

Pour interpréter vos résultats, vous pouvez vous référer à la première partie de l’article :

  • Si vous constatez que le pH est inférieur à 7 régulièrement, vous avez sans doute un terrain acide ;
  • Entre 7 et 7.5, votre terrain est neutre et votre équilibre acido-basique est respecté ;
  • Le pH est rarement au-dessus de 7.5, mais si vous le constatez régulièrement, cela veut dire que vous avez un terrain alcalin.

Nous verrons dans un prochain article le rôle de l’alimentation sur cet équilibre acido-basique et comment aménager ses repas pour le respecter.

 

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
error: Contenu protégé !!