Pourquoi faut-il boire beaucoup ?

Pourquoi faut-il boire beaucoup ?.

Quelques chiffres

Soit un adulte de 75 kg. Sachant que 66 % de son corps est composé d’eau. Calculer le poids de son eau.
Résultat : 49,5 kg !

Question : que doit faire cet adulte pour conserver son niveau d’eau à un niveau vital ?
Réponse : boire de l’eau ! (facile, non ?)

La démarche de boire de l’eau n’est pas si simple que cela. Notre rythme de vie souvent trépidant porte notre attention sur d’autres priorités. Le travail, les enfants, le ménage, les transports, etc. Pourtant, pour maintenir un bon équilibre cellulaire, et donc une bonne santé, notre priorité devrait être autant de boire que de respirer ! C’est en effet au niveau cellulaire qu’il faut aller si on veut comprendre pourquoi boire suffisamment est essentiel.

Eau intracellulaire et eau extracellulaire

100 000 000 000 000 (cent mille milliards) de cellules composent notre corps humain.

1 cellule, c’est quoi ?

Une cellule, c’est la plus petite unité vivante capable de se reproduire de façon autonome.

Dessin simple d'une cellule
Pour faire simple, elle est composée de 3 éléments :

  • un noyau qui contient l’ADN
  • une membrane extérieure, membrane plasmique, qui donne la structure à l’ensemble
  • le contenu cellulaire appelé cytoplasme et qui inclut le noyau.

Dessin d'une cellule avec le tissu et les organes

La cellule contient de l’eau appelé eau intracellulaire et baigne elle-même dans un liquide qu’on appelle l’eau extracellulaire. Donc, il y a de l’eau « emprisonnée » dans la cellule et de l’eau « libre » qui permet à la cellule de circuler.

Je pourrais déjà arrêter ma démonstration ici. La cellule étant la plus petite unité vivante de notre corps, nous devrions en prendre soin comme à la prunelle de nos yeux !

Le corps humain est une machine de haute précision. Les « réglages » sont tellement fins qu’on pourrait penser qu’ils se dérégleraient à la moindre perturbation. Il n’en est rien. Il y a une fonction du corps humain qui s’appelle l’homéostasie. Cette fonction fait des « réglages » en permanence pour maintenir notre corps – et notre santé – à un état optimum. Cependant, si les conditions se dégradent trop ou si les carences sont trop fortes, le corps va se « dérègler ».

Le corps, c’est un peu comme une voiture qui a besoin d’un moteur, mais aussi d’huile, d’eau, de carburant et d’entretien pour rester utilisable.

Les risques de la déshydratation

Que se passe-t-il en cas de déshydratation ?

En premier lieu ce sont les équilibres vitaux qui sont perturbés. Par exemple, la concentration en sodium (Na+) va augmenter pouvant entraîner des troubles graves, notamment chez les personnes à risques (diabétiques, nourrissons, personnes âgées).

Boulevard de la soif

Les principaux facteurs de déshydratation

  • Les aliments :
    • le sucre sous ses formes de boissons et d’aliments
    • le sel dont la surconsommation entraîne notamment le vieillissement des cellules
    • l’alcool dont les sucres nécessitent beaucoup d’eau pour être digérés
    • les boissons diurétiques
    • l’alimentation lorsqu’elle est trop concentrée, c’est-à-dire dont la teneur en eau est faible
  • Le stress qui vous fait transpirer et permet une évaluation d’eau inattendue et soudaine
  • L’absence de sensation de soif, notamment chez les personnes âgées
  • La diarrhée qui est en fait une perte de liquide direct.

Les besoins en eau

Les chiffres que l’on trouve ici ou là semblent parfois contradictoires. Voici comment, personnellement, je définis mes « objectifs » de prise de boisson.

Sachant que l’organisme perd chaque jour environ 2,5 litres d’eau par la respiration, la sueur, les urines ou les selles, il faut s’arranger pour récupérer cette perte.

Comment ?

  • eau pure : j’essaie de boire 1 litre et demi d’eau pure par jour
  • tisanes : au moins deux grandes tisanes par jour. Un mug contient entre 0,25 et 0,33 l. Il est facile d’atteindre 0,5 l par jour. Attention toutefois aux tisanes de plantes qui, la plupart du temps, sont diurétiques.

Bilan intermédiaire : plus ou moins 2 litres.

A cela devra s’ajouter une alimentation riche en eau sous la forme de fruits et légumes. Entre 0,5 et 0,7 l en moyenne.

Bilan journalier : 2,5 litres.

Nota : il faut être particulièrement vigilant en cas de température extérieure élevée, de fièvre corporelle ou d’épisodes diarrhéiques. Par ailleurs, si vous êtes en contact avec personne âgée, sachez que son besoin est supérieur en eau est – paradoxalement – supérieur au vôtre.

Conclusion

Boire suffisamment nécessaire une véritable « motivation ». Boire, c’est comme respirer, manger ou dormir. C’est indispensable à la vie !

couple buvant de l'eau en bouteille

[sources]
  • La Bioélectronique Vincent. Roger Castell. Editions Dangles
  • Principes d’anatomie et de physiologie. Tortora-Derrickson. Editions de boeck
  • https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9shydratation_extracellulaire
  • https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9shydratation_intracellulaire

 

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
error: Contenu protégé !!
x Shield Logo
Ce site est protégé par
The Shield →