La nutrition pour les nuls

Le naturopathe n’est pas un nutritionniste mais il s’intéresse tout de même beaucoup à la nutrition. En effet, en tant que praticien de santé, il se doit être capable de comprendre comment un organisme fonctionne et notamment comment une personne transforme les aliments qu’elle ingère. La naturopathie considère en effet qu’il existe souvent un lien entre l’alimentation et la santé.

la nutrition pour les nuls

En nutrition, on classe les aliments dans sept catégories :

    1. Céréales, féculents et légumineuses
    2. Laits et produits laitiers
    3. Viandes, Œufs, Poissons
    4. Fruits et légumes
    5. Matières grasses
    6. Sucre et produits sucrés
    7. boissons

1. Céréales et féculents

Dans ce groupe l’apport nutritionnel principal est constitué des glucides présents dans l’amidon. Il n’y a pas de présence de lipides mais ces aliments représentent une source importante de protéines végétales.

Les minéraux sont également présents ainsi que les fibres et les vitamines du groupe B dont la teneur est plus élevée dans les céréales et farines complètes.

Semences de blé ancien

Type d’aliments concernés :

  • Blé sous formes de farines, de semoule ou de céréales pour le petit déjeuner
  • Riz sous forme de farine, de céréales pour le petit déjeuner ou en galettes, et sous les formes de riz blanc, brun ou complet
  • Maïs sous forme de farine ou de céréale pour le petit déjeuner ou en galettes
  • Avoine : sous forme de flocons
  • Seigle sous forme de farine
  • Sarrasin sous forme de farine

Attention toutefois à la consommation de farines modernes pour les personnes souffrant de maladies auto-immunes (Voir ici).

2. Laits et produits laitiers

Les apports du lait et des produits laitiers concernent les trois catégories : glucides, lipides et protéines.

  • Glucides : on trouve du lactose qui est le glucide essentiel du lait
  • Lipides : ce sont des acides gras saturés et monoinsaturés
  • Protéines : le lait apporte des acides aminés essentiels et de la caséine

produits laitiers et nutrition

Le lactose contenu dans le lait peut provoquer des troubles digestifs.

Le lait de vache apporte des protéines (caséine, lactalbumine, lactoglobuline) dont de nombreux acides aminés essentiels. Malheureusement, les laits de vaches élevées industriellement contiennent des substances dont l’organisme ne sait pas quoi faire ! (Voir notre synthèse sur l’alimentation type Seignalet ici).

En outre, le lait entier contient beaucoup de triglycérides (Acides gras saturés et monoinsaturés). Attention donc à tous ceux qui surveillent leur taux de triglycérides.

3. Viandes, Œufs, Poissons

Les viandes

Elles apportent essentiellement des protéines et des lipides. L’apport en glucide étant souvent négligeable.

On sait que la consommation excessive de viande est source de problèmes pour l’organisme. Le bon choix, pour ceux qui choisissent de consommer de la viande, serait de choisir les morceaux en fonction de leur teneur en lipide. Lapin, veau, poulet et dinde sont les viandes dont la teneur en lipide est la plus faible.

la nutrition pour les nuls

Les œufs

Ces sont les apports en protéines (14%) et en lipides (12%) qui sont les plus importants pour un œuf entier.

Il existe une polémique assez ancienne sur la consommation d’œufs et ses conséquences sur le taux de cholestérol. Actuellement, on considère que le cholestérol est avant tout provoqué par un mauvais fonctionnement de l’organisme. Dans cette hypothèse, on peut considérer qu’une consommation « normale » d’œufs est possible. Difficile de définir ce que « normal » veut dire. Personnellement, j’en consomme environ 4/5 par semaine.

Privilégiez les œufs biologiques, plutôt cuits au plat ou à la coque pour préserver l’ensemble des nutriments présents dans le jaune.

Les poissons

C’est l’apport en protéines qui va prévaloir pour les poissons. Ces protéines sont souvent d’aussi bonne qualité que celles de la viande.

Quant aux lipides, notamment dans le cas des poissons gras (maquereaux, sardines, saumon, hareng), ils contiennent une proportion non négligeable d’acides gras monoinsaturés et polyinsaturés. Intéressant pour protéger son système cardio-vasculaire.

Les vitamines et les minéraux sont également présents de façon importante dans cette catégorie nutritionnelle : le fer dans la viande, l’iode dans le poisson, la vitamine A dans le jaune d’œuf et des vitamines du groupe B dans plusieurs aliments.

4. Fruits et légumes

Les fruits apportent des glucides sous formes de fructose, saccharose et de glucose. L’apport en sucres est très variable. Il y en a peu dans les agrumes et les fruits rouges mais beaucoup plus dans le raisin ou la banane. L’intérêt des fruits réside dans leur richesse en vitamines.

assortiment de fruits et légumes frais

Les légumes apportent des fibres, des glucides à teneur modérée, des vitamines hydrosolubles (vitamine C, A et B) et des oligo-éléments. Certains légumes sont riches en fibres et permettent ainsi de maintenir un bon fonctionnement du transit intestinal.

5. Matières grasses

On parle ici d’acides gras essentiels (acide linoléique et acide a-linolénique) et de vitamines liposolubles (Vitamine D, A, E).

Parlons tous de suite de la crème et du beurre. Nous devrions vraiment être conscient que ces graisses qui contiennent plus de 60% d’acides gras totaux ne sont pas bonnes pour notre organisme ! Mais comment résister à un bon beurre breton au sel de Guérande !

L’apport en vitamine A et D est variable et dépend de l’origine du produit.

Ouvrons un chapitre sur les huiles. L’huile d’olive est sans conteste un très bon choix pour sa teneur importante en acides gras monoinsaturés (environ 70%). D’autres huiles sont utiles pour le fonctionnement de notre organisme. Pour faire simple, utilisez des huiles 1ère pression à froid (procédé mécanique) et de préférence biologique. Vous avez l’huile de colza qui est une vrai huile santé et pas cher du tout. Vous avez aussi les huiles de lin, de cameline, de noix ou de chanvre.

Huile de noix bio
Huile de noix bio – 25 cl

Toute ces huiles sont fragiles et doivent être conservées au frigo.

(Voir article sur les OMEGA-6 ici)

6. Boissons

L’eau

Bien entendu, il faut d’abord parler de l’eau. Outre le fait que l’eau est indispensable au fonctionnement de notre organisme et de nos cellules (Voir notre article ici), elle apporte des sels minéraux à proportion variable (En fonction de son origine).

Pourquoi faut-il boire beaucoup ?.

Les boissons comme le thé ou le café ne sont pas intéressantes sur le plus nutritionnel. Elles sont cependant stimulantes ou drainantes comme peut l’être le thé vert.

Les jus de fruits : On parle ici de vrais jus de fruits, c’est-à-dire ceux dont le jus est composé à 100% de fruits pressés. Leur intérêt réside dans leur apport en vitamines et sels minéraux. Attention toutefois à leur teneur souvent importante en sucre.

Les boissons alcoolisées

Sur le plan nutritif, leurs apports sont très faibles. Cependant, on parle souvent des bienfaits de la bière pour la lactation ou du vin pour les effets antioxydants. Il faut être conscient que la présence d’alcool va solliciter fortement le foie. Pas de problème si votre foie fonctionnement parfaitement. Sinon, essayez vraiment de réduire ou de supprimer au moins la consommation d’alcools forts.

la nutrition pour les nuls

Tisanes de plantes

Les tisanes de plantes ne sont pas intéressantes sur le plan de la nutrition. Elles sont intéressantes pour leur capacité à réguler certains dysfonctionnements de l’organisme. Par exemple, on pourra conseiller de la tisane de sauge pour sa capacité à régulariser les cycles menstruels et calmer les douleurs liées aux règles.

la nutrition pour les nuls

Par ailleurs, il faut savoir que la plupart des plantes sont diurétiques. Donc, boire une tisane permet d’éliminer (voir la notion d’émonctoires ici).

 

 

 

Commentaires

error: Contenu protégé !!