Le « Layering » au naturel

Le « layering » ou technique du mille-feuilles ne sont que d’autres noms donnés à la routine de démaquillage et soins inspirée d’un rituel bien connu en Corée ou encore au Japon.

On parle bien ici de rituel, car il s’agit de procéder en plusieurs étapes, chacune répondant à un besoin de la peau. Il est donc important de bien connaître son type de peau avant de se lancer, afin de pouvoir utiliser des produits adaptés.

layering

Le layering est un moment de détente et de cocooning pour soit, surtout en fin de journée. On laisse de côté le rapide et parfois bâclé démaquillage au coton/crème et on opte avec patience pour un démaquillage en plusieurs étapes, joint à divers traitements pour illuminer et chouchouter la peau.

L’idée est de prévenir plutôt que guérir et il est tout à fait possible de le faire en utilisant des produits naturels !

Il est conseillé de ne pas investir directement dans tout un ensemble de produits, mais plutôt de graduellement ajouter de nouvelles étapes et de nouveaux produits à sa routine habituelle. Cela évite le trou dans le porte-monnaie et il est ainsi plus simple de cibler les bienfaits ou problèmes d’un nouvel élément.

Etape 1 : le démaquillage à l’huile

Ce premier pas de la routine vise à éliminer le plus gros du maquillage. Même les maquillages waterproofs les plus tenaces ! On masse l’huile avec ses doigts sur peau sèche pour éviter l’utilisation de coton, en effectuant des rotations douces. Puis on rince à l’eau tiède et on sèche en tapotant avec une serviette.

Exemples de produits :

  • Liniment oléo-calcaire : un bien grand mot pour un mélange à parts égales d’huile végétale (d’olive bio par exemple) et d’eau de chaux. A préparer en petites quantités dans un flacon opaque.
  • N’importe quelle huile adaptée à votre peau (voir l’article « Huile végétale et beauté, le démaquillage » sur bio-c-bon) (amande, avocat, ricin pour les cils)
  • L’huile démaquillante en pain de Pachamamaï : à utiliser humide, ce pain compact démaquille en un clin d’œil et prend peu de place (idéal pour les voyages).

huile végétale pour démaquillage

Etape 2 : le nettoyage à l’eau

Cette technique du double démaquillage veut complètement débarrasser la peau de toutes ses impuretés afin de la préparer aux soins. Le nettoyage à l’eau enlève les résidus d’huile et autres dernières microparticules qui pourraient encore se cacher. On masse de nouveau avec ses doigts et on rince à l’eau tiède. On peut aussi utiliser un gant démaquillant micro-fibres pour parfaire le démaquillage.

Il est conseillé d’effectuer ce double démaquillage même les jours sans maquillage ! Sueur, pollution, poussière s’incrustent dans votre peau quel que soit le jour.

Une à deux fois maximum par semaine, remplacer cette étape par un léger gommage.

Exemples de produits :

rhassoul argile

Etape 3 : le tonique

Souvent pensé inutile, le tonique prépare pourtant la peau à mieux absorber les crèmes et soins qui suivent. Il rafraîchit la peau, ferme les pores, redonne de la vitalité et illumine le teint. Toujours dans un souci d’éviter l’utilisation de cotons, on dépose quelques gouttes de tonique au creux des paumes et on applique sur le visage par pressions douces. On peut aussi le mettre en spray pour délicatement le pulvériser sur le visage. A utiliser matin et soir.

Exemples de produits :

  • 5 exemples de toniques maison simples et adaptés au besoin de sa peau sur Améliore ta santé.
  • Eau de cuisson du riz (voir l’article « eau de riz geste de beauté ancestral » sur Madagas Care : geste de beauté ancestral, l’eau de riz combat le vieillissement de la peau, soulage les peaux acnéiques et sensibles.
  • Le vinaigre de cidre : antifongique et antibactérien, il rééquilibre le ph, soulage les peaux irritées et élimine les cellules mortes. Opter pour un vinaigre bio non pasteurisé et préparer un petit spray avec 1/3 de vinaigre et 2/3 eau. Ne pas vaporiser les yeux. Si vous souhaitez connaitre absolument toutes les utilisations du vinaigre de cidre, je vous conseille le dossier « La Grande Saga du Vinaigre de Cidre).
  • La lotion tonique d’Avril (voir l’article « Soins visage bio » sur Avril Beauté), jolie marque française bio et naturelle.

eau de riz

Etape 4 : l’eau florale/l’hydrolat

Ce petit extra est l’étape douceur et fraîcheur. Apaisante et à l’odeur délicate, l’eau florale est plus douce qu’une huile essentielle car moins concentrée, tout en gardant certaines des vertus de cette dernière. A utiliser en spray ou à tapoter du bout des doigts matin et soir. La plupart se conservent au frais après ouverture.

Exemples de produits :

eau florale

Etape 5 : le masque en tissu

Ces feuilles imbibées de produits à coller sur le visage sont de véritables concentrés d’actifs ciblant différents problèmes. Les rituels japonais et coréens préconisent leur utilisation quotidienne, mais au vu de leur prix souvent conséquent ainsi que du temps de pose, il est possible de ne les appliquer qu’une ou 2 fois par semaine pour donner un coup de boost à la peau. A laisser poser entre 5 et 20 min, ils font de ce rituel un vrai moment de pause à prendre pour se chouchouter. Privilégier les masques en coton ou bio cellulose pour éviter le surplus de déchet non-biodégradable ; en effet, le masque ne s’utilise qu’une fois et se jette !

Exemples de produits :

  • Simple à réaliser, on peut utiliser un simple mouchoir imbibé des actifs nécessaires (article 10 masques tissus 100 % naturel sur Livret Santé).
  • Shopper des masques neutres prédécoupés à imbiber de sérum ou d’hydrolat (voir le tuto pour « Faire ses propres masques en tissus 100 % coton et naturel » sur Beauty Cookie).
  • Les masques bio et vegan BIO2SKIN de la marque L’Atelier des Délices.
  • Si vous n’avez pas peur d’y mettre le prix, la marque BioRepublic offre une sélection incroyable de masques aux ingrédients naturels.

sheet masks

Etape 6 : le sérum

Soin très concentré en actifs, le sérum cible un problème en particulier ou cherche à prévenir les symptômes d’un futur problème. A utiliser le soir, en très petite quantité.

Exemples de produits :

sérum pour la peau

Etape 7 : le contour des yeux

La peau autour des yeux est plus délicate et nécessite un traitement spécial. On évite donc les grands mouvements brutaux et on opte pour un petit tapotement doux pour faire pénétrer la crème. A appliquer matin et soir.

Exemples de produits :

crême maison

Etape 8 : la crème visage

Si dans notre culture elle est souvent l’unique soin apporté à la peau, dans le rituel asiatique elle n’arrive qu’en toute dernière phase, voire est perçue comme accessoire. Ayant la texture la plus riche et épaisse, elle arrive donc en dernier. La crème est la protection finale, il est donc tout aussi important de la choisir en fonction de son type de peau. On optera pour quelque chose de plus hydratant le soir et de plus léger le matin.

On en profite aussi pour s’octroyer un ultime massage du visage en l’appliquant ; et pourquoi pas s’offrir un petit tapotement des méridiens au passage !

Exemples de produits :

bave d'escargot

En conclusion

Cette technique du layering peut sembler longue et fastidieuse au premier abord, mais une fois les différentes étapes assimilées, une routine classique ne prend environ qu’une dizaine de minutes. Il est important de prendre ce moment comme un instant détente, où on nettoie tout ce qui s’est accumulé dans la journée et se prépare pour une nuit tranquille.

Si vous êtes déjà adeptes de cette technique ou venez de découvrir un produit ou une fabrication maison géniale, n’hésitez pas à le partager en commentaire !

x Logo: Shield
Ce Site Est Protégé Par
Shield