Les risques liés à l’hyperparathyroïdie

les risques liés à l'hyperparathyroïdie

L’hyperparathyroïdie est une maladie des glandes parathyroïdes. Cette affection touche environ 1 personne sur 800 et 1 femme sur 250 parmi les plus de 50 ans.

Rôle des parathyroïdes

Le rôle des glandes parathyroïdes est de contrôler le niveau de calcium dans le sang et dans les os. On parle d’hyperparathyroïdie dès lors qu’il y a déséquilibre au niveau de la gestion du taux de calcium dans le sang.

C’est grâce à une hormone appelée parathormone (Parathyroid Hormon = PTH) que cette régulation est réalisée. Pour mémoire, l’action de la parathormone est contre-balancée par la calcitonine, une hormone produite par la thyroïde. En l’espèce, c’est la calcitonine qui permet de faire diminuer le taux de calcium dans le sang.

Les glandes parathyroïdes sont au nombre de quatre et son positionnées derrière la glande thyroïde. Chaque glande contrôle le niveau de calcium dans le sang et maintien l’équilibre en produisant plus ou moins de parathormone.

les risques liés à l'hyperparathyroïdie

L’hyperparathyroïdie survient lorsqu’une des parathyroïdes développe une tumeur. Cette tumeur entraîne une surproduction de Parathormone dans le sang. L’excès de cette hormone circule dans le réseau sanguin jusqu’aux os et active des cellules appelées ostéoclasts. Les ostéoclasts sont chargées de détruire les cellules de l’os alors que les ostéoblast sont chargées de reconstruire l’os. En situation normale, un équilibre existe entre production et destruction osseuse. En cas d’hyperparathyroïdie, cette surproduction de parathormone va créer un déséquilibre en stimulant les cellules destructrices et entraînant ainsi de l’ostéoporose, des fractures et des douleurs osseuses.

Hyperparathyroïdisme et conséquences de l’excès de calcium sur la santé

La « cascade » qui s’ensuite est alors simple :

  • La destruction des os va libérer du calcium dans le sang,
  • L’excès de calcium, en se déposant sur la paroi des vaisseaux sanguin, peut être à l’origine d’athérosclérose,
  • Le rétrécissement des vaisseaux dû à l’athérosclérose entraîne l’augmentation de la tension artérielle et peut donc être à l’origine d’attaques cardiaques et d’accidents vasculaires cérébraux. Les patients touchés par l’hyperparathyroïdie peuvent également souffrir de troubles cardiaques comme les palpitations ou la fibrillation auriculaire.

comparatif entre un os normal et un os atteint d'ostéoporose

Les problèmes causés par cette hyperparathyroïdie ne s’arrêtent cependant pas au système cardio-vasculaire.

Les reins peuvent également être touchés. L’excès de calcium va se déposer dans les reins et créer des calculs, voire une défaillance totale du rein.

Lorsque c’est le cerveau qui est touché par les excès de calcium, c’est le fonctionnement même du système nerveux qui en subit les conséquences. Un excès va ralentir les messages circulants entre les neurones, provoquant ainsi des troubles tels que fatigue chronique, pertes de mémoire ou de concentration.

On observe également des effets sur l’estomac où cet excès va provoquer un Reflux Gastro-Oestophagien (RGO).

L’excès de calcium dans le sang augmente également les risques de cancer du sein, de la prostate, du colon et des reins.

Conclusion

Les scientifiques admettent qu’une absence de traitement de l’hyperparathyroïdie diminue l’espérance de vie de 5 à 6 années, même si l’excès de calcium est juste « légèrement » élevé.

A ce jour – selon la médecine classique – il n’existe pas de traitement pour ralentir la destruction des os. Seule la chirurgie pourra enrayer le processus par l’ablation de la, ou des tumeurs en cause. Une fois la tumeur enlevée, la régulation du niveau de calcium dans le sang s’harmonise immédiatement. La destruction des ostéoclastes stoppe et les douleurs osseuses disparaissent en quelques heures. Les os recommencent à se régénérer en quelques jours.

Approche naturopathique

L’approche naturopathique est forcément très prudente vis-à-vis des dérèglements hormonaux et notamment vis-à-vis de l’hyperparathyroïdie.

En première approche, il est nécessaire de procéder à un rééquilibrage alimentaire afin de stopper l’intoxination éventuelle de l’organisme, intoxination qui entraîne de profonds déséquilibres métaboliques (voir le rôle des émonctoires dans l’article « la naturopathie c’est quoi »).

alimentation et migraine

Ensuite, on pourra proposer plus spécifiquement de s’orienter vers une alimentation anti-inflammatoire en supprimant notamment les produits laitiers et les viandes rouges (voir l’article « l’arthrose, une maladie d’inflammation » qui propose également un paragraphe sur l’alimentation anti-inflammatoire).

Faisons une mention particulière pour l’usage des huiles à haute teneur en oméga-3 qui permettent de réduire tous les phénomènes inflammatoires.

Enfin, ajoutons qu’une supplémentation en vitamine D peut être conseillée dans l’hyperparathyroïdie [1].

Robert Masson, Directeur du Centre Européen de Naturopathie Appliquée [2], propose d’ajouter midi et soir 1 à 2 gramme de poudre de muscade dans son alimentation. Il conseille également l’organothérapie avec l’utilisation de Parathyroïde 9, 12 et 15 CH (posologie à définir avec votre naturopathe).

[Sources] [1] Serraj K, Ismaili Z, Lehraiki M, Bouhafs K, Andrès E. Le déficit et l’insuffisance en vitamine D. mt 2013 ; 19 (3) : 196-206 doi:10.1684/met.2013.0416

[2] https://www.rebelle-sante.com/rebelle-sant%C3%A9-n%C2%B0-142/courriers/hyperparathyro%C3%AFdie

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
x Shield Logo
Ce site est protégé par
The Shield →