Rhume, Grippe ou Allergie ?

rhume, grippe ou allergies ?

Préambule : l’article qui va suivre est une traduction réalisée « à la volée » et librement adaptée par mes soins le 09/08/2017

… Début du texte traduit …

Pour bien se soigner il faut savoir à quoi on a affaire pour choisir le bon traitement.

Avec les changements de saisons arrivent les premiers reniflements, éternuements et maux de gorge. Ce n’est pas uniquement en hiver que l’on peut connaitre ces désagréments mais à chaque fois que votre corps est soumis à des changements de températures brusques ou dès lors qu’un virus se « promène ».

Cet article a pour objet de vous aider à voir plus clair parmi les différents symptômes du rhume, de la grippe ou d’une allergie.

Avant toute chose, il faut savoir que ces troubles affectent votre système respiratoire et vous fatigue en diminuant, parfois sensiblement, votre capacité à respirer.

Bien que le rhume et la grippe soient tous deux provoqués par différents virus, ce sont bien sur les virus de la grippe qui vont provoquer des symptômes plus marqués. Les symptômes que le rhume et la grippe ont en commun sont : nez bouché, toux, écoulement nasal, sensation de fatigue, éternuements, maux de gorge, yeux larmoyants, maux de tête. C’est pour la grippe cependant que ces symptômes sont les plus forts. Vous pourrez avoir une bonne fièvre qui va durer 3 ou 4 jours.

Pour les allergies, c’est un peu différent. En effet, elles ne sont pas causées par des virus. C’est votre système immunitaire qui réagit face à un allergène. Par exemple, à la saison des pollens, les cellules immunitaires de votre nez et de votre système respiratoire vont considérer le pollen comme un agresseur et déclencher une réaction immunitaire. En conséquence, vos tissus respiratoires vont gonfler et votre nez va se boucher et commencer à couler. Les yeux peuvent également se mettre à rougir et à couler.

Autant un rhume ou une grippe vont passer en quelques jours, autant le phénomène allergique durera tant que l’exposition à l’allergène existe. L’exposition au pollen pourra durer pendant plusieurs semaines (de un à deux mois).

Traitements allopathiques

La médecine traditionnelle traitera le rhume ou la grippe avec du paracétamol (acétaminophène), de l’ibuprofène. Le célèbre médicament ACTIFED contient également du Chlorhydrate de pseudoéphédrine et du Chlorhydrate de diphénhydramine pour combattre les sensations de nez bouché.

Médicament ACTIFED

Pour la grippe, le monde médical préconise de se faire vacciner en prévention et soigne la grippe elle-même avec les mêmes médicaments que le rhume.

J’aimerais mentionner l’étude de 60 millions de consommateurs qui a réalisé une étude sur 61 médicaments destinés à lutter contre la grippe, le rhume ou la toux et délivrés sans ordonnance. 28 d’entre eux sont à proscrire de votre pharmacie parce que le « rapport bénéfice-risque est défavorable en automédication ». 20 autres sont simplement inefficaces mais sans danger et seuls 13 dont efficaces.

Pour les allergies, le traitement allopathique le plus courant consistera en la prise d’antihistaminiques et de corticoïdes. Leurs actions sont symptomatiques, c’est-à-dire qu’elles permettent de supprimer les symptômes mais pas les causes. Pour supprimer les causes, des désensibilisations ciblées sont souvent conseillées.

… Fin du texte traduit…

Approche naturopathique

Les derniers jours de sa vie, Pasteur aurait dit : « Béchamp avait raison, le microbe n’est rien, le terrain est tout ». Pour votre information, Antoine Béchamp (1816-1908) était un médecin, chimiste et pharmacien, et contemporain de Pasteur qui avait travaillé sur les microbes.

Qu’est-ce que cela veut dire pour la naturopathie ?

Cela veut dire que le naturopathe s’attache d’abord à comprendre pourquoi un individu est tombé malade avant de lui conseiller des remèdes.

En ce qui concerne notre sujet « Rhume, Grippe et Allergies », le naturopathe pourra :

  • conseiller des gemmothérapiques tels que le Génévrier, le Cassis ou le Bouleau pour réguler les troubles
  • travailler sur la stimulation du système immunitaire pour éviter que cela ne se reproduise
  • conseiller une alimentation hypotoxique type Seignalet (voir ici)
  • apporter des OMEGA-6 et des OMEGA-3 pour faire baisser la réaction inflammatoire
  • conseiller des oeufs de caille pour améliorer le terrain allergique
  • améliorer la qualité de la flore intestinale
  • etc…

Macérât de bourgeons de Cassis

Macérât de Jeunes Pousses de Genévrier

Macérât de bourgeons de Bouleau pubescent

 

[source]

Remerciement au site NIH News in Health pour cette autorisation de traduction de l’article intitulé  « Cold, flu or allergy » paru en octobre 2014. https://newsinhealth.nih.gov/issue/oct2014/feature2

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
error: Contenu protégé !!
x Shield Logo
Ce site est protégé par
The Shield →