Faut-il manger des insectes ?

paquet de vers à soie

Savez-vous ce qu’est l’entomologie ? Il s’agit de l’étude des insectes. Vous aviez certainement appris cela à l’école puis vous l’aviez oublié ! Par contre, je n’avais jamais appris que l’entomophagie est le fait de consommer des insectes. Et que ceux qui se nourrissent d’insectes sont des entomovores.
Et bien pour moi c’est fait ! Un de nos formateurs en naturopathie nous a fait un beau cadeau : un paquet de vers à soie ! Merci qui ? Merci Daniel !

L’entomophagie, une nouvelle mode ?

Oui, bien sûr, pour le moment… Sous prétexte d’apports nutritionnels et d’exploitation durable de la planète, il existe aujourd’hui un véritable business de l’insecte.
L’entomophagie est cependant une histoire ancienne. On retrouve des traces de consommation d’insectes chez les hommes préhistoriques. La consommation d’insectes est très courante sur la plupart des continents. Je me souviens avoir vu un reportage, il y a une dizaine d’années, sur une spécialité mexicaine, les « jumiles », petites punaises consommées frites. Saviez-vous que les aborigènes consomment des fourmis appelées « fourmis pot-de-miel » ?

Faut-il manger des insectes ?

Et bien, pourquoi pas ? En termes de protéines, les insectes sont des champions. Les protéines peuvent représenter de 45 à 75 % du poids sec de l’animal. Oméga 3, minéraux… Ok, tout ça c’est bon. Mais la façon de les produire est également intéressante : moins d’eau, moins d’aliments, moins de gaz à effet de serre.

sachet de vers à soie d'origine Thaïlande

Quels insectes manger ?

Le choix est vaste, en voici une petite liste :

  • vers de farine
  • grillons
  • criquets
  • scorpions
  • vers à soies

Il faut noter que ce sont souvent les larves qui consommées mais la grande tendance en Europe c’est désormais de les consommer adultes ! Crac, crac fait l’insecte sous vos dents… On rêve tous de faire Koh-Lanta pour avoir le privilège de croquer dans une grosse larve de chenille…

Mon expérience

Le goût des vers à soie est légèrement salé, certains de mes camarades y ont même trouvé un petit goût de noisettes. La texture est agréable, sans plus. Cela ressemble un peu à une sorte de chipster apéritif qui une fois sur la langue disparaît complètement pour ne laisser que les arômes. Bref, l’expérience est plaisante mais présente finalement peu d’intérêts. De plus, comme ces vers sont frits, on mange surtout de l’huile de friture ! Pas très diététique.

Cependant, si j’en ai l’occasion, je ne refuserais pas une autre expérience. Si vous êtes producteur/vendeur d’insectes n’hésitez pas à m’en faire parvenir, je parlerais de vous !

 

Dernière minute

A la lecture de cet article, notre jeune chef Mélanie (voir la rubrique coin cuisine du blog) a tenu à partager son expérience de consommation d’insectes. Les mexicains sont en effet très friands de ces petites bêtes. Mélanie a testé des sauterelles préparées sèches avec de la poudre de chili et du jus de citron. Très bon goût. Elle a également testé le ver de Maguey (le Maguey étant la plante qui permet de produire la téquila et le mezcal). Un peu moins bon que les sauterelles d’après elle ! Enfin, le meilleur de tout : les fourmis Chicatanas. Ce sont des fourmis énormes qui sortent de terre une fois par an. C’est servi en sauce à base de piment. C’est tellement apprécié que ça coûte très cher !sachet de vers à soie d'origine Thaïlande
(image : source https://deliciasprehispanicas.com/)

Frédéric LESAULNIER 29 Articles
Frédéric est naturopathe, iridologue et relaxologue. Passionné par la nutrition et la santé, il partage avec vous ses connaissances et son expérience pour vous permettre de garder la forme... et les formes !
error: Contenu protégé !!
x Shield Logo
Ce site est protégé par
The Shield →