Stratégie anti-moustiques à appliquer d’urgence !

recette anti-moustiques faites maison

Comme beaucoup d’entre vous, j’attends avec impatience la saison estivale qui est synonyme de détente et de lâcher-prise. C’est aussi l’occasion de se faire de nouveaux amis, pour moi ce seront les moustiques ! Ils m’adorent ! Dès que j’arrive quelque part, je deviens leur star locale ! En général, j’arrête de compter le nombre de boutons au bout de la vingtième piqûre. Mes nouveaux amis apprécient particulièrement mes chevilles mais ne détestent pas non plus mes mollets et mes bras.

Comprendre le phénomène inflammatoire de la piqûre qui gratte !

Le moustique – je devrais dire LA moustique ! – dispose en interne d’une mini-usine à fluidifier le sang. Dès que Madame Moustique va piquer, sa salive va empêcher le sang de coaguler grâce à la présence d’un anti-coagulant. Ensuite, c’est votre système immunitaire qui va prendre le relais et provoquer une démangeaison. C’est la libération d’histamine qui fait que ça gratte ! En fonction de votre terrain, si vous êtes « ultra » allergique notamment, la réaction pourra être très importante jusqu’à prendre la forme d’un Œdème de Quincke (assez rare quand même pour un simple moustique).

Prévention

Vous allez souvent lire qu’il faut se couvrir au maximum en portant des vêtements épais pour se protéger des piqûres. Ok. Personnellement, quand je vais en vacances, j’ai plutôt envie de vivre à moitié nu que de porter un treillis et une veste de chasse !

Il faut donc s’orienter vers des solutions alternatives.

La liste des produits que je dois prévoir avant de partir est assez longue :

  • répulsif à appliquer sur les vêtements
  • répulsif à appliquer sur la peau
  • bougies ou tortillons anti-moustiques
  •  moustiquaire
  • lotion désinfectante
  • crème apaisante
  • crème cicatrisante (quand on est un gratteur fou !)
  • une bonne dose de patience pour chasser les moustiques à 2 h du matin.

Intermède musical

Chanson :

« Les insectes sont nos amis

Il faut les aimer aussi

Mais connaissez-vous les noms

De mes nouveaux compagnons … »

Pour la chanson complète, parodie d’une chanson de Chantal Goya réalisée par les Inconnus (1’50)

 

Approche naturopathique (enfin, à peu près !)

Cette année, je choisis l’approche naturopathique. Comme c’est la première année que je vais faire cela, je ne suis pas à l’abri de revenir de vacances avec 1 piqûre au cm2. Dans la mesure du possible, je vais choisir des produits les plus doux possibles et des solutions naturelles lorsqu’elles existent.

Voici donc ma liste pour préparer mes vacances :

Nota : attention si vous êtes enceinte ou si vous avez des enfants en bas-âge. Vérifiez toujours la composition des produits que vous utilisez.

Traitement préventif :

En homéopathie, pour éviter de se faire piquer : Ledum palustre 15 CH. 5 granules par jour pendant la période d’exposition. Apparemment c’est un produit qui modifie subtilement l’odeur humaine.

Insecticide générique « contre tous les insectes » (+ parasites et acariens) acheté chez Biocoop. Marque d’Arcy. Le produit est à base de pyrèthre végétal et d’huile essentielle de citron. Ce produit est un « killer » d’insectes. Pas  d’efficacité en préventif.  Prix : un peu moins de 9 €. La fiche produit est disponible là : fiche-produit-insecticide-vegetal

Lotion anti-moustiques pour la peau. J’ai trouvé à la Biocoop un produit qui a l’air pas mal. « Lotion anti-moustiques aux Huiles Essentielles Bio ». Marque Florame. 90 ml. Prix : un peu moins de 10 €.  L’odeur est classique : citronnelle.

Lotion anti-moustique de chez florame

Lotion anti-moustiques pour les vêtements et les tissus. Attention : Expérimentation ! Dans un vaporisateur de 500 ml j’ai mélangé :

  • Alcool à 70° (comme je n’en avais plus à la maison j’ai pris de l’absinthe verte qui me restait d’un voyage en République Tchèque ! C’est l’alcool le plus fort que j’ai trouvé à la maison !) : 60 ml
  • HE Palmarosa : 10 gouttes (g)
  • HE Cannelle feuille : 10 g
  • HE Menthe poivrée : 10 g
  • HE Cèdre de l’Atlas : 10 g
  • HE Lavande vraie : 10 g
  • HE Romarin à verbénone : 10 g
  • HE Citron : 20 g
  • Huile de Neem : 20 ml
  • Eau de source : 300 ml

recette anti-moustiques faites maison

Comme vous pouvez le voir sur la photo il faudra bien secouer le vapo avant utilisation pour tout mélanger.

Bon ! Je le concède, ça ressemble un peu à du « n’importe quoi »…

Précaution d’emploi :

Attention, la HE de Citron est photosensibilisante et celle de Menthe poivrée est dermocaustique.

En cas de piqûre

Homéopathie : Si ça gratte fort, prendre Poumon histamine 15 CH : 5 granules toutes les heures, puis espacer au fur et à mesure des améliorations.

Gemmothérapie : Cassis (Ribes Nigrum). Le cassis est l’anti-inflammatoire de référence de la médecine des bourgeons. J’apprécie particulièrement cette médecine qui permet de travailler à la fois sur des crises et sur des modifications de terrain. J’utiliserais le Cassis seulement si Poumon histamine ne fonctionne pas sur moi. Dans ce cas, je prendrais 10 gouttes, 3 fois par jour, entre les repas. C’est une posologie « d’attaque ». Pour les posologies de bourgeons, voir ici

Macérât de bourgeons - Cassis
Macérât de bourgeons – Cassis – Flacon de 50 ml

Phytothérapie : Feuille de plantain. On la trouve vraiment partout. J’ai amené un petit mortier pour pouvoir en écraser afin d’en récolter le jus que j’appliquerais directement sur les boutons.

grand plantin

Conclusion

Cet article n’a pas été si simple à rédiger. En effet, rien que de penser « moustiques », j’ai commencé à me gratter de partout !

Je reviendrais modifier cet article après les vacances pour vous rendre compte du résultat !

N’hésitez pas à laisser un commentaire pour partager vos propres solutions.

Et bonnes vacances !

 

Retour des vacances et bilan de cette stratégie

  • Barrage à insectes maison : j’ai passé une semaine dans une tente deux places. Chaque jour, j’aspergeais l’entrée de la tente avec le produit. Jamais je n’ai été embété pas un insecte. Je valide donc la mixture et je viens de refaire pour l’utiliser lors de mes prochaines randonnées. Je vais m’en servir pour mes bas de pantalons et mon matériel de rando.
  • Lotion anti-moustique Florane achetée chez Biocoop : rien à dire sinon qu’elle fait le job. J’ai campé dans le lot-et-garonne pendant une semaine et j’ai pas mal fréquenté les bord du Lot, je n’ai pas été piqué de la semaine… sauf…. le dernier jour où j’avais oublié de mettre de la lotion !!! Donc, j’ai eu l’occasion d’expérimenter l’homéopathie et le plantin.
  • Poumon Histamine 15 CH : cela marche bien dans la mesure où vous êtes rigoureux sur la prise.
  • Plantin : comme vous pouvez le constater, la piqure de moustique est plutôt importante. La zone inflammatoire est large d’environ 10 com. Cela signifie que la réaction allergique est très forte. C’est donc une super occasion de vérifier que le plantin est un excellent anti-histaminique… ou pas !

Préparation du cataplasme au plantin : écraser le plantin (ici du plantin lancéolé, le plantin majeur convient bien également) dans un mortier jusqu’à obtention d’un mixture mêlant plantin et jus de plantin. Confectionner le cataplasme avec des compresses médicales et appliquer. Laisser agir 2 heures environ puis renouveller le cataplasme en le laissant en place deux autres heures. Résultat : pas d’amélioration observé une fois le cataplasme enlevé mais le lendemain, lorsque je me suis levé, il restait simplement une petite piqure de moustique qui ne grattait plus. La zone inflammatoire avait complètement disparu. Je considère donc que le résultat est probant (Pour peu que l’on fasse preuve de suffisamment de patience).

grosse piqure de moustique

Plantin lancéolé

 

préparation du plantin dans mortier

cataplasme au plantain lancéolé

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
error: Contenu protégé !!